Dieu veille, sauve et rien ni personne ne peut s’y opposer

Interview réalisée par Marialy Rakotomalala

Nirina, une jeune femme habitant à Antananarivo, fidèle de notre église à Madagascar, nous raconte une des ses aventures du temps où elle était guide touristique. Une aventure où Dieu a, une fois de plus, montré sa fidélité. C’était durant un de ses parcours dans la région centre ouest de la grande île, dans la province de Toliara.

Feicep.com: Bonjour Nirina, merci pour le temps que tu nous accordes. Si j’ai bien compris, tu as une aventure à nous raconter alors si tu veux bien…

Nirina: Oui, une belle aventure qui témoigne de la grandeur de notre Dieu. J'étais guide dans la région de Miandrivazo (région centre ouest de Madagascar), il y avait un parcours en canoë (ou chaland) de 2 jours et 2 nuits sur une rivière du nom de Tsiribihina. Et techniquement, le parcours est difficile. La population locale le perçoit même comme dangereux, très dangereux... En se basant sur leur savoir, les habitants de la région nous conseillaient de prendre du "odivoay" (talisman anti-crocodile) pour nous protéger pendant ledit parcours.

Feicep.com: Et qu’avez-vous décidé ? 

Nirina: Avec tout le respect que j’avais pour eux et en leur témoignant bien ma reconnaissance du souci qu’ils se faisaient pour nous, j'ai catégoriquement refusé leur conseil, je ne voulais d’aucun talisman ou autre chose du genre. Et j’ai pu leur témoigner que je me fie et m’appuie uniquement sur la protection du Seigneur. Je suis heureuse d’avoir pu témoigner avant notre départ, car Dieu effectivement allait honorer ma foi ! Il m’a protégé depuis depuis, mais tout spécialement durant ce parcours en canoë...

Feicep.com: Nous sommes suspendus à tes mots (sourire)… Que s’est-il passé durant ce fameux parcours ?

Nirina: Nous avons entamé une portion du parcours qui se déroulait dans un coin perdu où il n'y avait que la forêt qui bordait le long de la rivière... C’était plus éloigné que d’habitude, on va dire. Et nous avons eu un accident. Notre canoë a heurté un énorme tronc d'arbre et s'est cassé, l'intérieur était tout démoli. Il a commencé à prendre l'eau... Il s'est progressivement penché et nous ne pouvions plus bouger de peur que le canoë ne se renverse. Et pour comble… la rivière était infestée de crocodiles. On pouvait même les voir rôder autour du canoë.

Feicep.com: Et comment avez-vous réagi ?

Nirina: Tout le monde a pris peur. Les touristes étrangers étaient terrorisés en particulier...En effet, que faire dans une situation pareille? Appeler les pompiers? Appeler son mari (ou sa femme)? Hélas, il n'y avait même pas de réseau téléphonique. Nager? Avec les crocodiles qui nous entouraient? Et nous étions là à attendre, attendre... L'équipage du canoë était désespéré...

Feicep.com: Et toi, comment te sentais-tu ?

Nirina: Moi, c’est ma pensée qui m’a d’abord sauvé. Dans la panique, ma tête, mon esprit… n’ont de cesse me rappeler que je pouvais avoir confiance en Dieu. Ce qui m’a permis d’essayer de me calmer… et d’attendre. Oui, j'étais confiante que Dieu pouvait me sauver et qu'Il ne trahirait pas ma confiance. Heureusement que j’étais calme et sereine car des heures passèrent, avec comme cadre des crocodiles et un canoë qui prend l’eau. Mais Dieu sauve!

Feicep.com: Pour preuve que vous vous en êtes sortis, tu es là. Par quel moyen ?

Nirina: C'est Dieu qui a le dernier mot, Il agit et rien ni personne ne peut l'en empêcher et Il ne dépend ni de la technologie ni des évolutions... Alléluia ! Je disais que là où nous étions était un coin perdu. Mais voilà, Dieu a organisé les choses de telle sorte que ce jour-là, ce jour où nous étions bloqués et en danger, une barque eût pu passer. Et comme il ne fait pas les choses à moitié, cette barque n'avait qu'un seul homme à bord, donc libre pour nous transporter. Alléluia. D’autres diront que c’est le hasard, moi je dis que c’est la bienveillance de notre Seigneur. Donc, nous l'avons hélé pour qu'il s'approche et qu'il nous emmène vers l'autre rive... Et nous étions bien sains et saufs ce jour là...

 

A tous ceux qui me lisent :

Je rends ce témoignage de la grandeur de Dieu pour Sa gloire et pour preuve qu'Il vous écoute où que vous soyez et quand Il agit, personne ne peut s'y opposer. Prenez courage, nous servons un Dieu puissant et aimant !

Nirina

 

Feicep.com: Et c’était la fin de l’aventure… On imagine le soulagement…

Nirina: Non ! (Sourire) Car comme nous avons été retardés de plusieurs heures, nous ne pouvions plus rejoindre l’endroit où nous devions passer la nuit. Nous étions donc contraints de monter nos tentes au premier village rencontré.

Feicep.com: Il vous est arrivé un nouvel accident, non ?

Nirina: En tout cas, nous avons dormi sereinement. Rien de mal ne nous est arrivé. Pourtant devinez quoi ! Nous avons campé dans un village de « dahalo » (bandits voleurs de zébus, connus pour être souvent armés et violents).

Feicep.com: Et vous ne le saviez pas ?

Nirina: Non ! Et nous y avons passé la nuit !Et le matin, nous sommes repartis sans que personne n’ait été attaqué (alors qu’il y avait des étrangers avec nous, donc susceptible d’avoir des « prises » intéressantes pour ces voleurs)… Alléluia !

Feicep.com: Cet événement t’a particulièrement marqué ?

Nirina: Oui. Car je me suis vraiment dit que Dieu maîtrise tout, comme Il l’a fait en protégeant Daniel dans la fosse à lions…. Devant ces faits, je me suis mise à louer Dieu et Sa capacité. Il suscite la louange. Pour conclure, je dis : Gloire à Dieu ! Il m’a protégée, car dans Son plan, Il voulait que je Le serve de nouveau au sein de Son église, au Foyer Evangélique International à Behoririka, et je Lui offre le restant de mes jours pour Le servir !